Cinéma & Séries

CINEMA & SERIES | Le Hobbit, La bataille des Cinq Armées

nouvelle-affiche-avec-thranduilRéalisé par : Peter Jackson

Date de sortie française : 10 décembre 2014

Durée : 2 heures 24 minutes

Genres/Thèmes : fantasy ; aventure…

Avec : Lee Pace ; Martin Freeman ; Richard Armitage ; Ian McKellen ; Dean O’Gorman ; Evangeline Lilly ; Luke Evans ; Orlando Bloom…

Troisième et dernière partie des aventures de Bilbon le Hobbit.

En sortant de la séance de La Désolation de Smaug, je n’avais qu’une seule envie, voir ce dernier film qui clôt la trilogie. Je n’ai vu aucun trailer pour ne pas me donner encore plus envie et pour le découvrir sans aucun a priori. Mais avant de commencer, je tenais à préciser que je l’ai vu en 3D HFR (High Frames Rate) soit 48 images par seconde. Cela se sent réellement : les images sont plus nettes, les actions beaucoup plus fluides… En bref, si vous avez l’occasion de le voir ainsi, n’hésitez pas.

*

La première chose est que l’histoire s’éloigne parfois énormément du livre avec l’insertion de nouveaux personnages, des scènes supplémentaires pour meubler un peu l’intrigue, la booster. Cependant, malgré cela, ce dernier film est celui qui comporte le plus d’actions du fait de la bataille qui s’engage entre cinq armées. Je l’attendais avec impatience et je savais que je ne serai pas déçue. Je me souviens encore des scènes de bataille du Seigneur des Anneaux  où, visuellement, il n’y avait rien à redire. Les effets spéciaux sont au rendez-vous (à nuancer, toutefois, pour certaines scènes), il n’y a pas de problèmes. Par ailleurs, les combats sont à couper le souffle, tout comme la manière de filmer.

Cependant, j’avoue que certaines scènes m’ont fait levé les yeux au ciel car elles étaient un brin ridicule. Je peux citer, pour exemple, le moment où Legolas défie la gravité. Je veux bien croire que c’est un elfe, qu’il possède une certaine grâce et légèreté mais il y a tout de même des limites. Il y a deux trois petites choses comme ça qui rendent quelques scènes un peu risibles. Après, j’en ai quand même pris plein les yeux. Le travail fait derrière est incroyable mais, en même temps, la boîte de production de Peter Jackson est devenue très réputée à ce niveau-là, depuis l’adaptation du Seigneur des Anneaux. J’ai juste un reproche à faire et je l’ai souvent vu revenir : il y a une impression de jeu vidéo qui se dégage de certaines scènes. C’est assez perturbant et bizarre.

Pour en revenir aux ajouts, je dois dire que certains ne m’ont pas forcément dérangé. Par exemple, j’ai vraiment aimé l’invention du personnage de Tauriel. J’ai retrouvé avec plaisir l’actrice Evangeline Lilly. Sa relation avec un nain fait écho, un parallèle avec la relation d’amitié qui unira par la suite Legolas et Gimli. Par ailleurs, je n’ai pas compris pourquoi le père de Legolas, Thranduil (dont je suis une grande fan), envoie son fils chez Aragorn, sachant que leur première rencontre aura lieu dans le premier livre du Seigneur des Anneaux, La communauté de l’Anneau, soit une période d’une quarantaine d’années entre les deux. C’est juste une petite incohérence parmi tant d’autres.

*

Tout cela n’empêche pas le fait que j’ai passé un excellent moment lors de ma séance cinéma. J’étais toute excitée à l’idée de le voir et tout au long du film. Je n’ai clairement pas vu passer les quasiment deux heures et demi que dure le film. Je sautillais presque toute seule sur mon fauteuil durant certaines scènes. Je ne suis absolument pas déçue. Certes, il y a beaucoup d’apports extérieurs mais, au final, le film est beaucoup plus rythmé avec plusieurs histoires en parallèle. J’adore toujours autant les elfes qui sont véritablement le peuple de la Terre du Milieu que j’aime le plus.

*

Enfin, il y a deux ou trois petites choses qui peuvent coincer mais, à vrai dire, je m’en moque. Le film est absolument parfait ainsi, à mon avis. Il y a pas mal de passages que j’attendais avec impatience et ils ne m’ont pas déçue. Beaucoup d’émotions avec ce troisième film, renforcés par la chanson du générique de fin, The last goodbye, interprété par Billy Boyd, qui joue Pippin dans Le Seigneur des Anneaux. Très belle musique mais pas un coup de cœur comme celle d’Ed Sheeran.

Chroniques des autres films : Un voyage inattendu La désolation de Smaug

Publicités

3 réflexions au sujet de « CINEMA & SERIES | Le Hobbit, La bataille des Cinq Armées »

  1. Je ne l’ai pas encore vu, j’attends à chaque fois les dvds ! Malgré quelques scènes qui semblent ridicules, je sens que je vais passer un superbe moment !
    Tout à fait d’accord pour la chanson The Last Goodbye – personnellement, je la préfère à celle d’Ed Sheeran 😉

    J'aime

  2. Tiens, je me suis posée la même question sur le fait que Legolas est censé retrouver Aragorn alors que pour moi, ça ne devrait pas arriver maintenant! Regarder Le hobbit m’a en tout cas donné envie de revoir la trilogie du Seigneur des anneaux 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s