Littérature

LITTERATURE | Forever Bitch de Diglee

couv57828339Louise, bientôt la trentaine, en couple, partage ses drames émotionnels avec son BGF (Best Gay Friend) et ses deux meilleures potesses aux caractères diamétralement opposés : Maud, Mère Teresa du plan cul depuis sa rupture avec l’ex-potentiel-homme-de-sa-vie, et Audrey, maquée avec son prince charmant… au grand dam de Maud, viscéralement mais secrètement jalouse de tant de niaiserie doucereuse.

Pas d’extrait

La jeune illustratrice lyonnaise est revenue sur le devant de la scène en Novembre 2013 avec un nouvel album que beaucoup de fans attendaient impatiemment. J’avais très envie de découvrir son nouveau travail.

*

Comme chacun des billets de son blog ou ses autres albums, Forever Bitch reste dans la même lignée de ce qu’elle fait. Il n’y a pas véritablement de prises de risques. Il faut aussi avouer que les œuvres de la jeune femme, si elles me plaisent tout de même autant, c’est qu’elles me parlent beaucoup plus que les autres illustratrices à la mode comme Pénélope Bagieu ou Margaux Motin. Déjà, nous avons quasiment le même âge. De ce fait, elle aborde des sujets qui me touchent de près. Elle parle de choses que j’ai aussi vécues ou que je vivrai peut-être un jour. Elle est plus proche de mes préoccupations actuelles. Là où certaines parlent d’enfants, de vie professionnelle, dans Forever Bitch, il est plus question des relations amoureuses, du mariage, de l’amitié…

*

J’ai toujours beaucoup aimé les dessins de Diglee et, dans cet album, je ne déroge pas à la règle. Cependant, même si je prends le temps d’en admirer plus particulièrement certains (j’apprécie notamment sa manière de dessiner les vêtements), c’est surtout les personnages que je retiens, l’histoire n’arrivant qu’à la seconde place. Cette dernière n’est pas forcément transcendante et j’ai plus eu l’impression qu’elle sert de support à toute une galerie de personnages aussi différents les uns que les autres.

En effet, les personnages font tout. Diglee nous en propose plusieurs, surtout féminins et aux caractères bien définis. Mais, au final, à travers ces dernières, nous pouvons aisément non seulement nous reconnaître et nous identifier à elles mais également y voir une amie, une sœur, une cousine, une connaissance… C’est aussi là que réside la force de Forever Bitch. Il nous parle à toutes. J’ai aussi énormément souri, pas franchement éclaté de rire. Certaines sont un peu brutes de décoffrage et n’hésite pas à dire ce qu’elles pensent, d’autres sont plus fleur bleue…

*

Au final, Diglee signe ici un nouvel album honnête et dans la lignée de ce qu’elle nous a habitué. Il n’y a pas vraiment de prises de risques. Cependant, c’est un album qui reste à la fois drôle et touchant qui se lit rapidement.

Publicités

Une réflexion au sujet de « LITTERATURE | Forever Bitch de Diglee »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s